Pages

mardi 25 août 2015

Maman à plein temps: un épanouissement mais aussi un sentiment d'exaspération

Je suis maman à plein temps depuis 4 ans, j'aime être avec mes deux filles mais il m'arrive de saturer de ce mode de vie que j'ai choisi de faire avant même d'être enceinte de ma première.

Certes je m'épanouis dans ce rôle mais il y a des jours où j'ai ce sentiment d'exaspération qui m'envahit ceci pourrait venir de ce quotidien parfois épuisant, de faire chaque jour les mêmes tâches et d'être toujours disponible pour elles et pour mon homme.
Il y a des jours plus calmes que d'autres et les filles peuvent être sages et adorables mais parfois les pleurs de la petite, les crises de la grande et l'absence d'affection de la part de mon homme me rend triste et me donnent envie de partir loin d'eux pour souffler un peu. 

P'titePuce est un bébé qui a le sourire aux lèvres presque tout le temps mais c'est aussi un bébé qui pleurs beaucoup trop. 
Mon homme et moi n'avons pas l'habitude d'entendre un bébé pleurer autant, MamzelleG elle était plutôt calme et elle ne pleurait jamais sauf pour s'exprimer comme un bébé normal qui a faim ou quand la couche est sale. 

P'titePuce n'a pas de colique, les poussées dentaires ne lui font plus trop mal mais elle pleure beaucoup même quand la couche est propre ou que le bidon est rempli. Elle a besoin de se décharger en journée et presque rien ne la calme même le porte-bébé n'arrive pas toujours à l'arrêter.

Doudou, sucette, les bras, le transat, les massages rien ne fonctionne quand elle est en pleine crise de larmes.
À la maison, à l'extérieur, chez la famille ou chez les amies elle pleure mais j'ai remarqué que c'est souvent en tout début d'après-midi qu'elle se décharge le plus. 

Bien souvent et heureusement elle est joyeuse, souriante et joueuse mais lorsqu'elle commence à pleurer je perds mon sourire, mon calme et il m'arrive même de pleurer avec elle. 
Car quand elle est lancée elle ne se calme pas facilement et moi à cause de la fatigue qui s'est accumulée cela me fais perdre tous mes moyens. 
Je m'en veux un peu de ne pas arriver à gérer ces pleurs mais aussi les miens.

Quant à MamzelleG  elle s'est adouci, ce mois d'août était plutôt agréable, nous avons passé trois belles semaines ensemble en famille, j'ai partagé de bons moments avec mon homme alors ce sentiment d'exaspération que j'avais est partie mais jusqu'à quand?

Maman à plein temps c'est un métier à part entière, une belle expérience et même s'il y a des journées plus difficiles que d'autres je ne regrette pas d'avoir fait ce choix pour ma famille et mes besoins. Je suis quand même fière d'avoir réussi à gérer autant d'épreuve et d'être toujours sortie plus forte et même cela du haut de mes 23 ans.


Essayer d'oublier les mauvaises passes et n'en garder que les meilleurs en tête


Et vous avez-vous déjà vécu ce sentiment d'exaspération même avec un emploi à côté ou comme moi en étant maman à plein temps? 



 Sélection Famille du 26 août 2015 


11 commentaires:

  1. Chapeau! Vraiment. Moi je suis une maman travailleuse et je tire mon chapeau aux mamans au foyer parce que moi, je ne pourrais pas.
    J'ai été en congés 15 jours et j'ai été plus fatiguée à la maison qu'au travail! Alors vraiment chapeau et courage! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce que tu s'exprime s'est tout à fait normal et même sain. Que l'on travaille à l'extérieur ou à la maison, on a toutes besoin de prendre un peu l'air et de penser un peu plus à soi et puis quand on revient, on est de nouveau prête à affronter le quotidien!
    J'ai pris une semaine pour moi pendant les vacances comme je le raconte sur mon blog.
    Bon courage

    RépondreSupprimer
  3. je vis la même chose et j'en ai fait un article aussi...
    je ne peux que te dire que je suis d'accord à 100% avec toi et t'envoyer plein de courage!
    bizz

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été maman au foyer durant 18 mois.
    Quand nous avons fait notre fils, j'ai dû être arrêtée de suite à cause de complication de grossesse. J'ai donc stoppée la nounou et gardée ma fille qui avait 9 mois. Quand notre fils est née, louloute avait 18 mois et quel bonheur! Je suis restée à la maison à la garder jusqu'à ce que mon loulou ait 10 mois, j'ai ensuite retrouver un emploi et je dois dire qu'il était alors grand temps car je commençais à suffoquer dans ce mode de vie. Faire, refaire et recommencer sans cesse la même chose. Je pense qu'ayant connu le monde du travail depuis mes 16 ans m'a fait ressentir ce gros manque que j'avais d'avoir aussi une vie à moi et pas seulement ma vie de maman. Aujourd'hui, je suis heureuse d'avoir fait l'expérience de maman au foyer et peut être qu'elle va se répéter dans quelques mois suivant si je peux avoir une place en crèche ou pas. Mais je suis aussi heureuse d'avoir un travail où je peux m'épanouir grandement.
    Je tire mon chapeau à vous toutes, maman au foyer!

    RépondreSupprimer
  5. je suis véritablement maman au foyer depuis 4 ans 1/2 et cet été j'ai eu de beaux craquages qui d'ailleurs sont passés quasiment inaperçu sur mes récap' semaine car comme toi j'essaie de garder le meilleur. Mais en vrai j'ai vraiment craqué cet été et je n'ai pas fini, la petite dernière ne s'exprime presque plus qu'en hurlant et j'ai vraiment, vraiment du mal à le supporter. Mes grandes sont de vraies piplettes et ma deuxième a une énergie que j'ai parfois du mal à comprendre (la dizaine de pirouette le soir m'use vraiment) bref après divers craquage et pleure, j'ai cru qu'il était temps que je reprenne le boulot... j'ai pris soin de moi, je me suis éloignée quelques heures par ci par là de mes enfants (merci la famille et le papa) et je me sens un peu mieux (c'est pas gagné non plus hein). Au final je reste encore à la maison parce que je me dis si j'avais un travail il y aurait aussi des périodes difficiles, de doutes ou de manque de reconnaissance... alors je préfère encore être avec mes filles et profiter de pouvoir les voir grandir. Mais c'est vrai que c'est loin d'être facile tout ça. Désolé pour le pavé, je profite de ton article pour vider un peu mon sac lol bon courage à toi <3

    RépondreSupprimer
  6. Tu as raison de ne garder que le meilleur. Perso je suis également très fière de m'occuper de mes deux puces non stop et c'est clair que malgré quelques journées plus dures que d'autres, je me dis que ça passe tellement vite que j'ai une chance incroyable de pouvoir les avoir près de moi comme ça.

    RépondreSupprimer
  7. oui, nous avons vécu cette situation pour notre première fille, elle avait des pleurs de décharges comme ça , non-stop 1 à 2 fois par jour, et toutes les nuits à horaires fixes, 1h et 5h du mat .....et cela de 4mois à deux ans ......oui, on était des zombies et on s'est coupé de plein de monde parceque' on était fatigués et qu'un bébé qui pleure une heure non-stop, c'est terrible ........ mes beaux parents n'arrêtaient de nous repéter qu'on manquait de patience car elle ne pleurait jamais devant eux ..... je les aurai bien claqué ...jusqu'au jour ou ils l'ont gardé une après-midi (notre premier après-midi de sortie , elle avait bien 7 mois ....) où ils ont compris notre douleur .....mais ils ont minimisé le truc en disant qu'elle avait certainement mal au ventre , ça m'a bien fait rire car j'ai récupéré la belle-mère tremblante au bord de la crise de nerf ....mais qq jours plus tard, elle a recommencé à dire qu'on n'était pas patients.....grrrr ....bref, cela a diminué un peu avant ses deux ans puis terminé +/- après la naissance de sa soeur .....elle a maintenant 14 ans, elle reste ultra-sensible, se renferme facilement sur elle même, a pas mal de difficultés scolaires aussi , a des peurs irraisonnées .....nous l'aidons comme nous pouvons et l'encourage dans ce qu'elle réussit le mieux .....heureusement que nous voulions plusieurs enfants car ces deux années ont été terribles .....avec ses deux autres soeurs plus petites , aucun problème de ce genre .....il ne me reste plus qu'à te souhaiter bon courage et de ne pas hésiter à en parler à ton pédiatre , chose que j'aurai du faire certainement pour demander une aide extérieure

    RépondreSupprimer
  8. maman à plein temps j'aurai pas pu franchement j'ai trop besoin d'avoir ma vie à côté, mon travail d'être indépendante, mais ca ne veut pas dire que je hais mon role de maman c'est le plus beau que j'ai eu de ma vie ;)

    RépondreSupprimer
  9. Rien à voir, mais t'es vraiment toute jeune ;)
    Quand je pense que mon petit frère va bientôt avoir 25 ans et qu'il est loin, très loin de la vie de famille.
    Quand T-Biscuit et Chupa étaient petits, je travaillais. C'était la course, mais je préférais cela que de devoir les supporter toute la journée.
    Maintenant je suis maman à temps complet mais je le vis mieux, même si parfois leurs cris m'agacent

    RépondreSupprimer
  10. T'inquiètes, t'es pas toute seule, moi aussi parfois je sature !!! Ça fait 2 ans que je suis à la maison avec les filles et le fait de ne pas sortir et de ne pas travailler est dur. Je n'ai pas choisi cette situation. En plus, les filles ont un âge où elles bougent bcp, s'affirment et sont fatigantes, alors oui, il y a des fois où on a bien envie de sortir prendre l'air même si on les aime très fort, et oui on a le droit de le dire comme tu le fais, ça fait du bien !!!

    RépondreSupprimer
  11. Moi oui. Enfin pourtant je travaille (actuellement 3 jours par semaines) mais je suis toujours a moitié partout et jamais bien. A la maison parfois elles me rendent folle et je hurle pour un rien, et au boulot je suis tellement triste de ne pas être avec elles. Dur la vie de maman

    RépondreSupprimer